Biographie

 12 jan. 1977: Naissance à Noisy le Sec.

2003: Premiers concerts dans les bars parisiens, Batlik y apprend principalement à chanter devant des gens qui se foutent que quelqu’un chante pendant qu’ils boivent des coups.

28 nov. 2003: Création de l’association «A Brûle Pourpoint…».

31 mars 2004: Batlik sort son premier album éponyme vendu à quelques exemplaires.

8 oct. 2004: Toute première scène, en première partie de Karpatt à l’EMB de Sannois. Une fille au premier rang tombe dans les pommes dès l’arrivée de Batlik. On ne saura jamais qui, de la chaleur ou de l’artiste, a été le véritable responsable de cet évanouissement.

31 mars 2005: Sortie du second album «Assis là» vendu à quelques exemplaires.

juil. 2005: Francofolies de la Rochelle (découvertes).

oct. 2005: Le tourneur Zamora Production s’occupe désormais des tournées de Batlik. Saluons son engagement et son goût du risque. Grâce à cette signature, Zamora Production investit dans l’achat de 500 enveloppes craft, format A4.

janv. 2006: Le distributeur indépendant Musicast s’occupe désormais de la distribution des albums de Batlik. Saluons son engagement et son goût du risque. Grâce à cette signature, Musicast investit dans l’achat d’un enrouleur de scotch chromé.

22 fév.2006: Sortie du 3ème album «Juste à côté» vendu à quelques exemplaires.

mars 2006: Batlik décline une proposition de signature chez Warner.

avril 2006: Printemps de Bourges (découvertes).

24 avril 2006: Batlik crée le label «A Brûle Pourpoint…» qui produira tous les prochains albums, sans jamais relancer les ventes. Une véritable performance. Situé à Aubervilliers, le label dispose d’un petit studio d’enregistrement, le studio de la cuve, dans lequel Batlik enregistrera ses futurs albums, en complète autonomie. Rappelons que le terme « complète autonomie » a été inventé pour remplacer le terme « sans que ça puisse fonctionner correctement ».

mai 2007: Festival «Alors Chante» de Montauban (découvertes).

juin 2007: Batlik décline une proposition de signature sur le label Wagram.

juil. 2007: Francofolies de la Rochelle.

28 aout 2007: Sortie du 4ème album «Utilité» (Sélection FIP). Vendu à quelques exemplaires.

1er déc. 2008: Sortie du 5eme album «En Mâchant Bien» (live enregistré le 9 février 2008 à l’EMB de Sannois). L’album sera vendu à un peu moins de quelques exemplaires.

nov.2008: Tournée canadienne. Batlik se produit, entre autres, devant 16 personnes dans une salle de 1500 places. Lors de ce concert, un type du public sort un saxophone et accompagne les artistes, réduisant le nombre de spectateurs à 15.

déc. 2008: Tournée belge. C’est au cours d’un des concerts en Belgique que Raoul, le chien de Batlik qui l’accompagne parfois sur scène, vomit face au public. Il sera surnommé par le public belge, Raoul la quiche.

18 janv. 2010: Sortie du 6ème album «L’art des choix». (Sélection FIP). Ce disque à été écrit en Ardèche. Batlik est alors persuadé que le jeu de mot contenu dans le titre de l’album lui permettra de se forger une solide réputation dans ce département dont le code postal, 07, est le chiffre de la chance. Ce chiffre représentera surtout le nombre d’exemplaires écoulés au cours des 2 premiers mois d’exploitation.

13 mai 2010: Batlik est averti, par le biais d’une lettre anonyme, qu’un commerce ardéchois sur 3 utilise déjà le jeu de mots «l’art des choix» en guise d’ enseigne. C’est le début d’une longue période de doute, Batlik hésite entre faire une dépression ou un stage dans le marketing.

sept. 2010: C’est au salon des arts ménagers de Villeneuve-sur-Oint que Batlik fait la connaissance de Thomas Pitiot, chanteur «les deux pieds dans l’associatif», «qui ne cloisonne rien», «un casseur de frontières». Batlik se dit que tout irait forcément mieux en compagnie d’un artiste qui cumule autant de qualités. Si l’on rajoute à ça leur relation amicale, les tarifs avantageux que Thomas peut lui faire sur la Old Mother Sativa et l’opportunité de profiter du talent d’un collègue ainsi que de son public, cela pourrait être une nouvelle ouverture vers l’antichambre de la célébrité.

mars 2011: Sortie du 7ème album «La place de l’autre», co-écrit, co-produit et co-interprété avec Thomas Pitiot. L’album marche un peu mieux que les précédents mais comme les sous doivent être partagés entre les 2 artistes, cela revient sensiblement au même…

2012: Batlik enregistre et produit son 8ème album, «Le Poids du Superflu». (Sélection FIP et Playlist France Inter). Il offre le premier exemplaire à sa femme et ne se préoccupe par de savoir si les autres ont été vendus ou non. En revanche, Sophia, qui travaille occasionnellement pour le label «A Brûle Pourpoint…», vend son rein gauche pour financer ses cachets.

3 mars 2014: Sortie du 9eme album «Mauvais Sentiments». (Sélection FIP). Cet album a été sacré Coup de cœur par l’Académie Charles Cros et il a été élu «Meilleur album de l’année 2014» par le magazine Francofans. Il est gratifié d’ abject par un programmateur réputé d’une radio du service public. Les cartons d’exemplaires invendus sont donnés à une association caritative. L’association garde les cartons mais retourne, quelques jours plus tard, les disques par voie postale.

18 sept. 2015: Pour fêter ses dix ans de carrière, Batlik enregistre à l’EMB de Sannois (95) son 2eme album live «Entre Mille Bévues». Il est accompagné par Benjamin Vairon à la batterie (Cali, Alex Beaupain…), Oliver Smith à la contrebasse (Carmen Maria Vega, Fréro delaVega, Thomas Fersen… ) et Mélanie Pain aux choeurs. C’est le premier live enregistré en numérique et multi-pistes ou les musiciens d’accompagnement sont plus connus que le chanteur. Batlik décide de ne plus imprimer de «digipacks» ou de «boitiers cristal», trop couteux et trop polluants. Il imprime dorénavant ses albums sur des pochettes en carton kraft 100% recyclé, mais la FNAC , lorsqu’elle reçoit les exemplaires, refuse de les mettre en rayons, les jugeant commercialement non exploitables.

septembre 2015 : Batlik produit le premier album du groupe « Sages comme des sauvages ». Très vite, et pour la première fois dans le label A Brûle Pourpoint, les ventes s’envolent. Cet album est très bien accueilli par le public, les médias et les programmateurs. Batlik devient par la même occasion, l’artiste le moins « bankable » au sein de son propre label.

7 Octobre 2016: Batlik sort son 11ème album, «XI Lieux». Il revient à l’ orchestration guitare / voix de ses débuts, mais prend cette fois en charge l’écriture, la composition, la réalisation, l’enregistrement et le mixage, conférant à cet album une définition toute particulière